Search
  • cblachot

Annonce du thème 20 – Terrain vague

Terrain vague : terrain à proximité d'une agglomération et qui n'est ni cultivé ni construit. - Larousse


Généralement, l’idée du terrain vague fait penser à un espace abandonné, laissé à lui-même et à son état « naturel » ou « sauvage » : il est le plus souvent défini par son absence de construction ou d’intervention humaine. Il semble aussi que cet espace appartienne à la fois à tout le monde et à personne. Il fait partie d’un paysage commun.


Par exemple, en 2013, un collectif a transformé un espace vert et sauvage destiné à être transformé en « cour à camions » pour la ville de Montréal en un Champ des Possibles. L’organisme Les Amis du Champ des Possibles était composé d’un expert en biodiversité urbaine, d’une artiste et d’une communauté de résident.e.s et de travailleuses et travailleurs. Parmi les objectifs de ce projet citoyen se trouvent la protection du caractère patrimonial de la zone et de sa biodiversité, la promotion de pratiques artistiques et pédagogiques, et l’aménagement d’un espace récréatif.


Cet espace, le Champ des Possibles, est donc devenu un lieu d’un nouveau genre où les citoyen.ne.s s’impliquent ensemble et où la biodiversité, la création et le vivre ensemble se confondent.


Les Amis du Champ des possibles, entre 2009-2010.


Le mois de janvier

Le mois de janvier correspond bien sûr au début de l’année et à un moment où le renouveau est possible : c’est la période de l’année où nous décidons parfois de faire les choses autrement.

Au Musée d’art de Joliette, janvier est un mois où nous faisons la place à de nouvelles expositions. C’est l’un des mois (tout comme mai et septembre) de démontage et de montage. En ce mois de janvier 2021, il n’y aura pas de renouveau puisque le Musée est fermé depuis octobre pour cause de pandémie et que nous faisons le choix de conserver la majorité de nos expositions pour qu'elles soient vues par le plus grand nombre lors de la réouverture.


Les contraintes de création du mois

👉 Ce mois-ci, pour Musée en quarantaine, nous vous proposons le thème du terrain vague tel une page blanche ou un espace où tout peut être inventé et construit. Votre terrain vague peut être une représentation d’un espace physique comme un espace collectif ou une pièce de votre chez-soi ou encore comme une feuille blanche… il peut être aussi mental et être mis en lumière grâce à une action performative.


Questions pour alimenter la réflexion

Nous vous proposons de réfléchir à la notion de l’espace vide et à ce qui peut y être implanté : pour quelles raisons et pour devenir quoi ? Qu’est-ce que ce changement vous procure ? Est-il destiné seulement à vous-même ou peut-il être commun ? Quand tout est à faire, par quoi commencer? Faut-il avoir un but précis? Que signifie se renouveler, est-ce tout recommencer à zéro? Que choisit-on de garder et de rejeter? Sur quelles bases se fonder lorsqu'on construit sur un terrain vague? Est-ce qu'un terrain vague est nécessairement une table rase? Croyez-vous en l'impossible?

Combler le vide et être face à la page blanche : pour vous est-ce angoissant? motivant? Êtes-vous de celles et ceux qui sentent le besoin de combler un espace libre? ou qui préfèrent laisser respirer les choses?

Un lac gelé dans Lanaudière. Photo : Camille Blachot


POUR PARTICIPER À MUSÉE EN QUARANTAINE

Vous avez jusqu'au dimanche 31 janvier à midi pour nous envoyer vos créations artistiques inspirées du thème du mois. L’exposition sera en ligne le jeudi 4 février 2021.


Cliquez ici pour savoir comment participer.

Les Amis du Champ des possibles, non daté.

459 views0 comments

Recent Posts

See All